Regard d'antiquaire

regard d'antiquaire: le blog qui vous parle du marché de l'art, des antiquités, de la restauration d'objets d' art,tout l'univers des arts décoratifs.

Antiquités et Antiquaires sur le site Proantic.com

16 septembre 2012

Surtout de Table

Dans la Collection d'argenterie XIXème du palais Hofburg à Vienne , on trouve de somptueux surtouts de tables qui témoignent de la luxueuse magnificence de l'art de la table impérial. 

On peut y voir entre autres le fameux « Surtout de Milan », long de près de 30 mètres qui futcommandé à Paris en 1838 à l’occasion du couronnement à Milan de l’empereur Ferdinand comme roi de Lombardie-Vénitie.

La pièce centrale est surmontée de figures allégoriques représentant d’une part la Lombardie avec la couronne murale et la corne d’abondance et d’autre part Venise avec le bonnet de doge et le lion de saint Marc ; elle est bordée de chandeliers alternant avec des génies dansants.

Capturerbvgnbjnk

Surtout de table en bronze doré du XIXème siècle,

(c) Palais Hofburg à Vienne

Les surtouts de table richement décoré ordinairement d'argent ou de cuivre doré étaient la parure des grands repas. Ils occupaient le centre de la table et concourait largement à sa décoration.

L'habitude de garnir le milieu des tables à manger de pièces d'orfèvrerie ou d'objets d'art est fort ancienne. Les entremets prenaient souvent, au XIVème et au XVème siècle, l'apparence de surtout mais c'est à la fin du XVIIème qu'il se généralise. Il consistait dans l'association d'objets décoratifs (terrines et pots à oilles, cloches à plats, coupes à un ou plusieurs étages, corbeilles destinées à présenter des fruits et des confiseries, rafraîchissoirs, jardinière etc...) , avec des luminaires et d'opulents bouquets de fleurs. Ces objets étant souvent disposés sur un grand plateau en un ou plusieurs morceaux, garni d'un miroir enchâssé ou non dans une galerie.

Capturernbhjknkl

Surtout de table en bronze doré, argenterie XIXème siècle,

(c) Palais Holburg de vienne

Dans les premiers types de « surtout », les flambeaux et cadelabres faisaient corps avec la pièce de surtout; par la suite, les éléments de luminaire sont détachés et, tout en restant assorti à  l'ensemble que forme le surtout, sont disposés en nombres variès sur toute l'étendue de la table.

Au XVIIIème siècle fut l'introduit  sur les tables, des surtouts de porcelaine ou de faïence, consistant non pas seulement en vastes plateaux,
remplaçant ceux d'argent ou de vermeil en honneur au siècle précédent, mais comprenant tout un monde de fleurs, d'arbustes, de petits personnages.

surtout 008, reduced size

Surtout de table, argenterie XIXème

Le surtout de table se compose:

  • D'un élément central de grandes dimensions très décoratifs, la pièce principale ou vient s'articuler tout au tour les différents éléments qui compose le surtout.
  • D'objets fonctionnels tels que des salières, saupoudreuses, des boîtes à épices et plus tard des huiliers et vinaigriers
  • D'éléments purement décoratifs, tels que des personnages et animaux pouvants composer des scènes , d'autres figurant des éléments naturels (végétaux, fontaines, cascades) ou des éléments d'architectures telles que des obélisques, des colonnades, des balustrades, des temples, etc.
  • Des éléments naturels tel que l'eau (sous forme de jets d'eaux, bassins, fontaines, miroirs d'eau), fleurs, plantes, feux d'artifices pouvaient aussi composer le surtout. Les jardinières à fleurs coupées font partie de presque tous les surtouts au siècle.

Posté par regardantiquaire à 15:56 - Permalien [#]
Tags : , ,